« FEMMES JE VOUS AIME »

« Femmes je vous aime »
 Mais cet amour n’est en rien une domination car la période de pépé qui rentrait le soir à la maison après ses 12 heures de turbin et qui affalait son arrière-train en demandant à sa femme de lui servir son apéro et ensuite sa soupe… c’est fini !
-Terminé l’emprise patriarcale de l’homme qui travaille et qui a un revenu sur celui de la femme au foyer qui fait la popote et s’occupe des enfants.
-Terminé l’unique chef de la maison qui impose ses règles sans concerter sa moitié.
-Terminé la sainte règle d’apprentissage où l’enfant garçon joue aux voitures et la fille à la poupée, où le garçon doit apprendre à bricoler et à devenir « une HOMME » et la fille apprendre les tâches ménagères et surtout: « se soumettre ».  Soumettre c’est mettre en dessous.
 
Nous vivons dans une période sens dessus dessous qui rééquilibre l’égalité non sans confusion des êtres.
Le féminin et le masculin se mélangent pour ne donner que des êtres humains. Et ceci même jusqu’à nous retrouver avec une femme à barbe qui gagne l’Eurovision. L’homo modernicus masculin a changé dans le temps, et l’homo modernicus féminin aussi.
Les tâches ménagères sont de plus en plus réparties et en période de Crises Multiples le courant passe mieux sur le domaine de cette belle logique égalitaire.
Alors OUI, il y a toujours des hommes machos qui pensent sans conscience que la femme est inférieure, que sa place est au foyer à s’occuper de la maison ou de travailler en gagnant moins. Mais dans notre belle France ils sont de moins en moins.
 
Un jour où je me promenais dans la rue, je suis tombé sur une manifestation féministe pour l’égalité des salaires et des droits.
Je me suis joint à elles… mais c’est avec une très grande violence verbale que je me suis fait virer. C’est avec ma joie et ma bonne humeur que j’ai essayé de m’expliquer et de savoir pourquoi pas moi, pourquoi ne puis-je pas soutenir cette égalité?
Je suis donc parti de cette manifestation trop radicale qui m’offrait un reflet de la stupidité de pensée de la période de mon pépé.
Nous avons ce soir-là entamé le débat du féminisme radical, les coudes sur un comptoir, avec quelques personnes qui trouvaient eux aussi que ces femmes-là donnaient une mauvaise image au mot: « Féminisme »
 
Alors je vais écrire une louange à nous les hommes nouveaux qui regardons femmes, hommes et enfants uniquement comme des individus.
Mercis aux hommes qui pensent :Que dominer n’est pas jouer. Que personne ne nous appartient. Qu’il ne devrait pas y avoir d’écart de salaires et de droits. Qu’un humain est juste un humain avant tout. Que oui, il y a des différences mais un monde sans différence serait un monde triste et mort. Que la répartition des tâches doit se faire avec intelligence et que c’est l’envie et le savoir-faire qui remplace les dogmes anciens……………………MERCI !!!
 
Le féminisme c’est comme l’écologie politique, si le monde était un monde de bon sens, aucun des deux n’existeraient. Être féministe c’est entrer en opposition face à une domination masculine.Tant qu’il y aura des injustices il y aura des oppositions et le balancier du bien et du mal continuera de fonctionner ; et les conflits perdureront. L’équilibre est de plus en plus proche sur énormément de points, partout dans le monde. Mais il ne tient qu’à nous de montrer l’exemple. L’exemple de la voie du milieu est bien plus puissant que la violence.
Cultivons nos différences sans aucune domination d’autrui.
 
Je vous invite à visiter cette association pour qui le CŒUR joyeux j’ai écrit ce petit texte: http://www.les-alter-egaux.com/
Une association qui est sur Poitiers, alors peut-être que si le CŒUR vous en dit, aller les rencontrer et aider si vous êtes dans les environs. 
JE VOUS AIME

 

N’hésitez pas à me rejoindre sur mes pages Facebook et Horyou.