parainage

Pourquoi est-il si difficile pour les petits partis d’avoir ces 500 signatures ?

Pourquoi est-il si difficile pour les petits partis d’avoir ces 500 signatures ?
C’est une mission difficile voir quasiment impossible.
.
Pourtant mathématiquement cela devrait-être très simple.
.
En 2012 nous avons eu 10 candidats qui ont obtenus leurs 500 signatures d’élus: Nicolas Sarkozy (UMP), François Hollande (PS), Marine Le Pen (FN), François Bayrou (Modem), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Eva Joly (EELV), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste), et Jacques Cheminade (Solidarité et progrès).
.
10 candidats, cela fait 5000 signatures.
Mais les autres ?
Maxime Verner, Gérard Schivardi, Frédéric Nihous, Jean-Marc Governatori, Patrick Lozès, Patrick de Villenoisy, Dominique de Villepin, Corinne Lepage, François Asselineau, Gilles Bourdouleix.
.
Les élus qui peuvent présenter un candidat sont :
.
– les députés et les sénateurs ;
– les maires (maires délégués des communes associées, maires des arrondissements de Lyon et de Marseille) ;
– les membres élus de l’Assemblée des Français de l’étranger ;
– les présidents des organes délibérants des métropoles, communautés urbaines, des communautés d’agglomération et des communautés de communes ;
-les conseillers départementaux des départements, de Saint-Pierre-et-Miquelon, les membres du conseil de la métropole de Lyon et les conseillers de Paris,
– les conseillers régionaux ;
– les membres élus de l’assemblée de Corse, de l’assemblée de la Polynésie française, du congrès et des assemblées de province de la Nouvelle-Calédonie et de l’Assemblée territoriale de Wallis-et-Futuna ;
– le président de la Polynésie française et le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ;
– les membres du Parlement européen élus en France et ressortissants français.
.
Le nombre de mandats concernés est d’environ 47 000 personnes dont plus de 36 000 maires. En raison du cumul possible de mandats, le nombre de signataires potentiels correspond à environ 42 000 élus en 2012.
.
Ces parrainages doivent venir d’au moins trente départements ou collectivités d’outre-mer différents (les représentants des Français de l’étranger et les élus du Parlement européen étant comptabilisés dans deux « départements » fictifs à part entière), sans que plus d’un dixième d’entre eux soit issu du même département ou de la même collectivité d’outre-mer.
Un élu ne peut parrainer qu’un seul candidat et n’apporter à ce dernier qu’un seul parrainage, même s’il cumule différents mandats.
.
42 000 ÷ 500 = 84
.
Nous pourrions avoir jusqu’à 84 candidats.
.
Mais alors pourquoi certains candidats comme François Asselineau (UPR) qui a un très gros réseau, Alexandre Jardin (Les citoyens), Stéphane Guyot (Citoyens du Vote Blanc) ou Charlotte Marchandise (Laprimaire.org) risquent-ils de ne pas avoir les 500 signatures ?
.
La raison est simple.
Je viens de rencontrer deux maires de villages qui ont refusé de nous parrainer.
Pourtant nous étions en accord sur beaucoup de points mais le soucis ne venait pas de notre mouvement, mais de la pression qu’il y avait derrière.
Deux fois j’ai entendu : « Je ne donne mon soutien à personne, au moins je ne suis sur aucune liste et je ne suis pas emmerdé . »
.
Emmerdé ? Mais par qui ?
.
Et c’est là que vous comprenez que derrière tout cela il y a de grosses pressions possibles des administrés, de la communauté de commune, de la préfecture…
600 000 élus en France, c’est quasiment 1% de la population qui est concernée (record mondial), et entre eux ce n’est pas toujours tendre.
.
Beaucoup de maires aujourd’hui ne soutiennent personne.
Doit-on demander à nos maires une obligation de parrainage ?
Doit-on changer complètement ce système ? Et comment ?
.
Alors vous allez me dire « oui mais si il y a 50 candidats cela va être un gros bordel ».
.
En effet, beaucoup de citoyens ne votent pas pour leur candidat favori – qui n’a pas assez d’influence – au premier tour, car il ont peur de voir deux candidats qu’ils ne désirent pas au second tour.
Alors ils votent pour le moins pire des gros candidats. C’est LE VOTE UTILE.
.
Croyez-vous qu’un vote en deux tours soit une bonne chose ?
.
Croyez vous que le scrutin uninominal à deux tours soit une bonne chose ?
.
Par quoi le remplacer ? Et si nous partions sur un vote à scrutin majoritaire sur deux, trois ou quatre tours ?
scrutin-par-jugement-majoritaire
 

Je vous propose cette excellente vidéo pour comprendre le sujet.

 

Notre système actuel est cloisonné de partout et il est très difficile de se faire entendre.
Mais les choses bougent et je pense sincèrement que le web va bouleverser la politique.
Avec l’arrivée du numérique, il sera simple de mettre en place le scrutin majoritaire mais aussi de nouvelles formes de votations.
De plus nous pourrions repenser complètement ce système de parrainage des élus.
.
Sources: (Wikipedia, gouvernement.fr)

N’hésitez pas à partager cet article mais aussi à le commenter.

.

Philosophie / Politique / Interviews. 
Venez visiter ma page Facebook.

 

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail